jeudi 22 avril 2010

Elle

.


Elle est née un jour de neige couleur de lait, à cette heure précise où le jour se décaptive de la nuit… Elle a traversé le jour puis la nuit, et puis les jours et les nuits… et s’est assise enfin sur le bord du chemin de mousse et de feuilles, pour regarder passer les lueurs du matin…

Elle est entrée dans la vie par la porte des collines… celles arides et sèches, rognées par le sel et recouvertes de pierres brûlées par l’œil d’un soleil incendiaire…

Elle a essuyé la poussière sur des lambeaux de ciels défaits aux couleurs d’orages et elle a attendu le passage des caravanes… ces longues caravanes porteuses d’eau et de miel… de pain et d’épices… de perles et d’encens… celles qui adoucissent la vie, et ce passage éphémère et précaire dans la cours des grands…

Elle a appris la richesse et puis la pauvreté… la laideur et puis la beauté… elle a appris cette part inhumaine de l’humain et puis l’a rejetée… elle a appris que la vie n’est ni richesse, ni pauvreté… qu’elle est parfois si pure, si belle … mais qu’elle sait aussi être une catin…

Ce qu’elle reçoit, elle le donne… elle le donne sans compter et sans intérêts … ce qu’elle donne, un jour ou l’autre elle le reçoit à nouveau anobli et grandi, embelli et assaini… elle le reçoit et le mange et le couve et le multiplie… pour l’offrir à nouveau aux cœurs purs si petits… et si grands de cœur et d’esprit…

Elle écrit et se tait sous un grand parapluie… sur lequel chante la neige et la pluie qui lui ont tout appris… Elle avance et se cogne souvent au soleil et au vent et aux arêtes du temps… mais, elle sait goûter aux fruits rouges et juteux des forêts et des bouches d’enfants qui lui content en un souffle l’histoire des éléments… elle sait boire ce jus… cet élixir sacré, l'essence de la vie…

Elle est née dans un flocon de poésie… pour se protéger des brûlures de la vie… à cette heure précise où la nuit libère le jour dans une grande vasque de lait …


(peinture : Lever de soleil et monstres marins / Joseph Mallord William Turner)

7 commentaires:

Anonyme a dit…

"Elle est née dans un flocon de poésie".........tout y est dit...........magnifiques textes en ce blog over le monde ,over les jours funestes: par la force nouvelle de tes mots, tu prolonges les confins où les autres voyants se sont affaissés....Martine.

pierre a dit…

A donner se dépouiller partager
l'âme s'enrichit
et le corps respire la joie

Anonyme a dit…

mais qui est-elle cette enchanteresse?Gazou

camille a dit…

Un peu vous, un peu nous, un peu chacun d'entre nous ; enfin, ce qui nous reste d'humain.
C'est très beau et à l'instant j'aimerais vous embrasser.
merci

Anonyme a dit…

Elle vient de s'écrire, de s'inscrire, de nous dire et c'est très beau.
Frederique

michelgonnet a dit…

Où pouvais-je mieux qu'ici venir laisser un "Bonjour" (sourire)
Pour ... quelques temps près de l'Océan.
Que la journée soit lumineuse de douceur et de tendresse.

Estourelle a dit…

Un commentaire ne dit pas la lecture
et la lecture parfois reste sur de longs silences
qui résonnent et qu'on ne peut dire en quelques mots mais vos textes me parlent de quelque chose qui est moi et pas moi...