dimanche 18 avril 2010

Introspection

.


En cette fin de journée, elle se dit qu’elle ne rentrera pas pour dormir … mais pour se couler dans le monde nocturne et se perdre dans les abysses de sa nuit… Elle sait qu’il sera bon de se laisser glisser et porter par l’onde, jusqu’à la mer des songes…
Elle se laissera sombrer dans cette profondeur à la fois glauque et douçâtre … Seul, le fil de l’ange la reliera à l’air libre… Imprégnée de l’onguent bienfaitrice et réparatrice des abîmes … elle chavirera légère comme plume dans le limon des rêves…

Ou alors, peut-être rejoindra-t-elle quelques sentiers forestiers gorgés de douces merveilles… ces petits fruits rouges et vermeils… ces fleurs parfumées aux essences d’écorce et ces lutins des bois qui courent se cacher en entendant les pas de l’homme qui approche… ces petits magiciens bienveillants, bucoliques qui nous chantent leurs chansons au frémissement des branches, tapis dans leurs maisons d’humus et de feuilles …

Elle goutera peut-être la sournoise frayeur d’être perdue à jamais dans des broussailles épaisses la tirant par les hanches, de leurs griffes de ronces… Précipitée dans les limbes de la nuit, errant sous le voile noir sans nul point de repère… elle va chercher dans sa nuit intime quelques pistes neuves parlant de l’avant… pour expliquer le maintenant…
Elle sait aussi qu’elle peut dominer ses peurs… et être animée d’un implacable appétit pour s’élancer à la poursuite des âmes de la nuit qui savent si habilement brouiller et travestir les indices les plus infimes… les plus précis… les plus intimes...

Peut-être son ange la conduira-t-il à travers l’étrange, sur les bords du mystère, dans les périphéries nocturnes de ces villes d’hier traversées de secrets indicibles, invisibles et codés.
La tenant par la main il l’entrainera vers cette lumière au bout des ténèbres, ne sachant pas lui-même quel en est le chemin….


(peinture : Nicoletta Ceccoli)

3 commentaires:

Jean a dit…

"....La tenant par la main il l’entrainera vers cette lumière au bout des ténèbres..."

Puis je les accompagner ?

camille a dit…

"L'analyse ne change rien au réel"
J. Lacan

Bruno a dit…

Et si la vie n'était qu'un rêve ...