dimanche 5 décembre 2010

Etat d’ .....

.




Il a mal à son amour
alors elle écrit … le jour
éclate en une pluie d’encre
sur le toit des certitudes
et des chagrins immémoriaux

La prière est attention
un regard qui se pose
sur l’ami qui se déchire

La prière est un état
de partage et d’amour
d’ouverture vers le monde
où l’ignorance de l’homme
se fond dans sa bonté


Parler d’amour les éloigne de leur mort
et les immerge dans le grand rire du ciel








(Encre : Ecrire / maria-d)

11 commentaires:

jjd a dit…

l'amor che move il sole et l'altre stelle

l'amour qui meut le soleil et les autres étoiles


(le dernier vers du Paradiso de Dante)

camille a dit…

Un écho

http://www.deezer.com/listen-2554490


Bon dimanche chère amie

maria-d a dit…

@ Dorio ...

grazie mille caro amico Dorio


@ Camille

merci tout grand pour cet écho et en ricochet je vous dépose une suite...

Anonyme a dit…

Réversibilité

..

Ange plein de gaieté,connaissez-vous l'angoisse,

La honte,les remords,les sanglots,les ennuis,

Et les vagues terreurs de ces affreuses nuits

Qui compriment le cœur comme un papier qu'on froisse ?

Ange plein de gaieté,connaissez-vous l'angoisse ?

.

Ange plein de bonté,connaissez-vous la haine,

Les poings crispés dans l'ombre et les larmes de fiel,

Quand la Vengeance bat son infernal rappel,

Et de nos facultés se fait le capitaine ?

Ange plein de bonté,connaissez-vous la haine ?

.

Ange plein de santé,connaissez-vous les Fièvres,

Qui,le long des grands murs de l'hospice blafard,

Comme des exilés,s'en vont d'un pied traînard,

Cherchant le soleil rare et remuant les lèvres ?

Ange plein de santé,connaissez-vous les Fièvres ?

.

Ange plein de beauté,connaissez-vous les rides,

Et la peur de vieillir et ce hideux tourment

De lire la secrète horreur du dévouement

Dans des yeux où longtemps burent nos yeux avides ?

Ange plein de beauté,connaissez-vous les rides ?

.

Ange plein de bonheur,de joie et de lumières,

David mourant aurait demandé la santé

Aux émanations de ton corps enchanté ;

Mais de toi je n'implore,ange,que tes prières,

Ange plein de bonheur,de joie et de lumières !
(Baudelaire)

Gérard Méry a dit…

Est ce une heure pour parler d'amour ? hé oui !

O a dit…

La prière est un état d'amour dans le silence, gorgé des mots du ciel, et chez vous cet état est également irrigué par le rire du ciel, ce qui rend la prière encore plus lumineuse.
J'aime cette idée de regard qui se pose sur l'autre, d'attention et de prendre soin : "je suis là toute entière, avec et pour toi".
Je leur souhaite qu'elle n'ait de cesse à lui écrire.

maria-d a dit…

@ Anonyme ... merci pour ce texte magnifique. L'ange de la dernière strophe est à elle seule (elle car il s'agit bien d'une femme et non pas d'un ange asexué) un hymne à l'espoir. Du désespoir on bascule au suprême grâce à la prière.
"bonheur"... "joie" ... "lumière"


àGérard... L'amour n'a pas d'heure !


O... merci pour vos mots sensibles, merci pour votre empathie

gazou a dit…

se laisser immerger dans le grand rire du ciel .. en parlant d'amour..Que j'aime cette dernière image!

maria-d a dit…

Merci Gazou pour la symbiose ... ;-)

Corinne a dit…

Là où il y a déchirure les mots de prière tissent des liens qui renouvellent...
Superbe photo comme une prière aussi.

maria-d a dit…

Oui comme le faisaient nos grand mère, raccommodages méticuleux et méthodiques

merci pour tes mots si bons