vendredi 15 avril 2011

L’acte créateur

.




_______Page vierge et blanche, immaculée
_______faisant écho à la vacuité originelle
_______au silence blanc de l’homme solitaire

_______Pureté de la surface inaltérée et saine

_______où s’entrechoquent la peur et la confiance
_______de l’homme libre, inventif et créatif

_______Surface lisse et vide, appelant l’élan

_______l’impulsion, l’essor et la force intérieure
_______renvoyant l’homme à ses faiblesses
_______et ses imperfections, son incomplétude

_______Nécessité irrésistible de combler le manque

_______ce déficit sublime venu du souffle de l’ange
_______dualité divine et lutte avec la force intrinsèque

_______Se dépouiller et se vider, évacuer l’émotivité

_______et s’ouvrir, béant se mettre au service du silence
_______le cœur cogne , grandit et éclate en myriades
_______________________________d’étoiles limpides
__
_______________________________
lumière sacrée

_______________________________de l’acte créateur









(Encre : maria-d)

10 commentaires:

brigetoun a dit…

devrais essayer - si bien dit que cela tente

colette a dit…

si belle encre
si belle ancrée en nous !

camille a dit…

Magnifique.
Faire silence et se gorger de beauté.
Magnifique.
merci chère Maria-D, ma journée commence belle.

Laura a dit…

Oui c'est çà et si bien dit...
silence blanc
souffle sacré
essor de signes

François a dit…

L'art et la poésie sont là pour rendre présent, pour nous impliquer dans une démarche de création.
Ne sommes-nous pas tous appelés à être créateur ?
A vous lire, il me semble que oui.
Merci pour tout cela, pour ce festin de beauté.

Bien à vous.

Estourelle a dit…

Quelle belle quête !

Bernard a dit…

"Il n'ya plus de signes d'elle, elle-même est devenue signe." ?

camille a dit…

Oui, l'art quel qu'il soit (même éphémère) est là pour manifester la permanence, ce qui traverse l'espace et le temps et qui demeure.Cette présence de l'invisible.

Belle journée à vous Maria-D et à vos lecteurs si impliqués.

maria-d a dit…

@ Brigetoun ... alors, à l'action.



@ Colette... et parfois si difficile à lever l'ancre.



@ Camille... merci pour vos deux passages
peindre, écrire, créer, c'est se créer tout en créant.



@ Laura... un souffle à saisir et ne pas briser.



@ François ... oui, je pense que tous pouvons créer, pour cela l'être doit rayonner, et aller vers la grâce, la gratuité, c'est un rapport amoureux en quelque sorte entre soi et la Beauté, et manger la Beauté c'est devenir poète, c'est rendre la Beauté visible, "c'est rendre présent l'invisible" comme vous le dites si justement... on s'implique plutôt qu'on s'explique, n'est-ce pas ?



@ Estourelle... une quête qu'il nous faut poursuivre jusqu'à la fin et même au-delà afin de ne point mourir, jamais.



@ Bernard... merci pour ce magnifique extrait, si juste et si parlant... ces mots me renvoient à ce que disait Cézanne quelque chose comme cela : je ne fais pas une reproduction de la nature, je deviens moi-même nature. (je n''ai plus les mots exacts mais ça voulait dire cela)



>>>>> merci à vous tous et beau dimanche

Frederique a dit…

Un dépouillement d'où jaillit l'arabesque, épure d'une danse qui me comble.