lundi 27 février 2012

La voix [2]

.




_______________La voix s’est éteinte comme la feuille tombée
_______________écriture des étoiles dans la tasse de lait
_______________les mots se sont noyés
_______________triste est le réveil de ce livre qui se tait
_______________quelques mots sur la paume de la nuit terminée
_______________un baiser sur les lèvres du jour recommencé
_______________un mot un sourire sur la peau désirée





(Peinture : Livre de brouillon / Yahne le Toumelin )

9 commentaires:

François a dit…

Dans la tasse de lait
bleu est le coeur de la voix de papier

un baiser (pour vous) en ce jour
où tout peut commencer

jeandler a dit…

Le livre ouvert
les mots disparus
un parfum oublié
entre les pages

ulysse a dit…

Quant un livre se tait, il faut comme lui en nous faire silence et alors ils e met à parler

colette a dit…

mots en soupirs
en souvenirs
en sourire


Très beaux !

arlettart a dit…

Il ne peut entrer en résonance qu'avec le temps ...

maria-d a dit…

@ François ... cœur de papier de tous les possibles...



@ jeandler... un parfum d’antan à l’odeur de fleurs séchées entre les pages...



@ ulysse ... et à chanter, à perler les mots en quintessence



@ colette ...

Le pont des soupirs

La boite à souvenirs

L’ange au sourire

merci



@ arlettart...

et l’instant, surtout l’instant... merci pour les couleurs envoyées

Maïté/ Aliénor a dit…

La voix du souvenir est un bijou, même quand les mots sont un peu fous.
heureusement, il y a les baisers, même fanés comme fleurs séchées toujours présentes.

maria-d a dit…

@ Maïté... les baisers entre les pages, offrande de ce qui fut...

Gérard a dit…

l'odeur du vieux papier,