samedi 4 février 2012

Sans le jardin

.




__________Sans le jardin
__________sa tête aurait repris ses migraines
__________pour s’installer dans le néant

__________Il est sa semence de gaité
__________son ruban de soie et de vérité
__________son ami fidèle pour cacher ses mots
__________ses amours secrets


__________Sans le jardin
__________il n’y aurait plus de saisons
__________mais un temps de l’ombre qui vrille
__________et se biaise dans sa tempe en colimaçon

__________Il est de tous les instants
__________un massif - un ange - un arbre feuillu - une fleur reçue
__________une main de terre qui se tend --- qui se tend

____________________________________________une main tendue
____________________________________________un témoin élu

____________________________________________un jardin feuillu





(Peinture : Verdure en Cévennes / Jacques Truphémus)

13 commentaires:

jeanne a dit…

le jardin donnait les couleurs au temps
les secrets de ces vies minuscules
qui savaient attendre

Patrick Lucas a dit…

essentiel et généreux
accueille et parfume
reçoit et partage

J... a dit…

Le jardin
cet havre de paix, de rêves et de fraicheur.
Sa vie.

♥♥♥

Gérard Méry a dit…

Un jardin..dialogue intime avec la nature

delphinium a dit…

C'est ce qu'on appelle un jardin secret dans lequel on peut se lover, sans avoir à s'expliquer.

Pensées au fil de l'eau a dit…

Sans le jardin mon âme en meurt

François / O a dit…

C'est très beau cette main de terre qui se tend, ce témoin élu.

merci et beau dimanche


"un flux montait de la terre et irriguait toute la surface du sol"
Gn 2,6

michel, à franquevaux. a dit…

Alors on ne pense rien et on dit c'est très beau, merci et un peu plus.

arlettart a dit…

Truphémus .....un souvenir ému de ces peintures
et le retour à la nature pour humer le renouveau qui semble encore dormir

Anonyme A a dit…

je veux déjeuner par terre
comme au long des golfes clairs
t'embrasser les yeux ouverts
dans mon jardin d'hiver

(Henri Salvador)

jeandler a dit…

J'ai beau imaginer tous les jardins du monde
que ferais-je sans le mien
pour y poser mes rêves ?

Maïté/ Aliénor a dit…

"Il y avait un jardin qu'on appelait la terre.
Il brillait au soleil comme un fruit défendu.
Non, ce n'était pas le paradis ni l'enfer
Ni rien de déjà vu ou déjà entendu."
...
***
Notre jardin, notre petite terre, notre paradis, notre oubli...

maria-d a dit…

@ jeanne ...
et pour tout cela il faut savoir l’entendre et l’attendre



@ Patrick Lucas ...
et embellit la vie



@ J...
sa vie.

♥♥♥



@ Gérard Méry ...
et dialogue avec mon jardinier ;-)



@ delphinium ...
sans avoir à s’expliquer, oui, comme cela me plait… merci et bien venue ici



@ Pensées au fil de l'eau ...
Sans le jardin il est rien du tout



@ François / O ...
merci François, merci O pour ce beau verset



@ michel de franquevaux. ...
et un peu plus, merci, c’est très gentil dit-on, et l’on ne pense rien , alors… ;-)



@ arlettart ...
Truphémus un souvenir beau de l’homme et son œuvre



@ A (anonyme qui ne l’est pas) ... et une chambre avec vue, n’est-ce pas ? oui, très beau …
http://www.youtube.com/watch?v=gFkUVik35U8&feature=fvsr



@ jeandler ...
à chacun le notre cher Pierre, à chacun de nous un écrin pour notre âme… bises



@ Maïté ...
oui, oui, j’ai pensé aussi à cette chanson en posant cette page, cela ne nous rajeunit pas n’est-ce pas ?
Pour vous le beau Georges en ligne

Savez-vous qu'il souffre de gros problèmes respiratoires et qu'il ne peut plus chanter, sa voix si belle et douce et ensorceleuse de Métèque ;-))