dimanche 24 juin 2012

Fluidité







               Soudre. Le fil d’argile coule fluide 
               de la bouche       Il dicte les mots 
               Abysses           Les heures pleines 
                                à la fibre du temps 

               Il se tait et boit l’eau 

               Appellerons-nous la voix des certitudes 
               les mains jaunes et glacées des anges ? 

                                  l'appellerons-nous ?

               Il est né de la terre 
               Il est enfant du ciel 

               Il ouvre ses mains aux hommes opprimés 

               L’argile s’est figée 
                                       voie de corail 

               Il lève les suppliciés 






(Encre / maria-d)

7 commentaires:

Kaïkan a dit…

J'aime tes mots, Maria ... C'est toujours avec plaisir comme un retour en territoire connu que je viens me poser chez toi ;-))

sido a dit…

Très ardu de déposer quelques mots après ceux-ci, Maria ; Juste en percevoir le côté tourmenté, l'appel incertain vers...Peut-être l'inconnu salvateur capable de réchauffer les mains des anges !

camille a dit…

La voix des certitudes
la voie du doute

Beau dimanche chère Maria-D
il fait très beau

Patrick Lucas a dit…

les enfants du ciel
cherchent les horizons
suivent le vent caché
dans les nuages...

bise !

Gérard Méry a dit…

..ces anges se bruleront-ils les ailes ?

maria-d a dit…

@ Kaïkan ...

Chez toi aussi chère Kaïkan je me sens sœur de cœur
abrazo



@ sido...

Merci Sido d’avoir su poser ici et ailleurs…
Mon amitié vers vous



camille ...

La voix des doutes
la voie du doute

aujourd’hui il a plu



@ Patrick Lucas ...

Et jamais ils ne se perdent… ils savent la voie du vent

oui, bise



@ Gérard …

Le risque est grand, à trop vouloir savoir, à trop vouloir comprendre… mais la vie sans risque n’est rien

Olivier a dit…

Superbe ! Et cette musique..!