lundi 29 octobre 2012

Vaste monde







               J’ai perdu ma jeunesse dans un vaste monde
               entre deux étés  un hiver et trois amoureux
               automne rouge aux feuilles parcheminées
               effigie d’un printemps couleur céladon
               mes espoirs sont de grandes batailles
               où l’on vit où l’on meurt tout autant





(Peinture : Chateau de Norham / Joseph Mallord William Turner)

13 commentaires:

michel, à franquevaux. a dit…

" Le monde est une ombre, où tremblent des choses à aimer. "
Anonyme.

michel, à franquevaux. a dit…

Grandes batailles, c'est aussi une histoire pleine de bruit et de fureur.

michel, à franquevaux. a dit…

Automne

http://www.youtube.com/watch?v=8hzOZMxYYQE

François a dit…

Raffinement de porcelaine.

Patrick Lucas a dit…

Il fallait Turner pour magnifier ton texte.
J'adore
Merci

Frederique a dit…

Nous arpentons, avec "démesure" et qui sait, si nous ne sommes pas taillé(e)s pour la nuance, celle qui écrit la vie, accepte la mort, un entre-deux, entre-trois ?

Bourrache a dit…

-
je suis une vague
je suis née sur une plage ...

http://www.youtube.com/watch?v=5AIrzUPyF3w&feature=related

... et si c'est pas la mer à boire
je voudrais écrire mes mémoires
dans le sable chaud de l'eau de là
-

Gérard Méry a dit…

Turner se fait tout petit près de ta jeunesse perdue

jeanne a dit…

oui de grandes batailles
et je ne sais pas toujours qui gagne

François a dit…

"On ne peut garder sans cesse cette richesse"

http://www.youtube.com/watch?v=8qyzrVqmR7c

arlettart a dit…

Et la brume doucement efface ces bonheurs éphémères
Reste cette légèreté de l'avoir vécu

Estourelle a dit…

la vie la mort
et tant de rire autour
l'amour au milieu
sur un tapis de feuilles
les pieds nus
la nostalgie du piano
des mots perdus
dans la brume de Turner

Merci...

maria-d a dit…

@ michel de franquevaux …

Des choses à aimer belles comme une étoile filante…

merci pour tout



@ François …

et de la pierre sacrée



@ Patrick Lucas…

Il faut être gonflée n’est-ce pas pour ne point s’afficher avec n’importe qui ?
Merci



@ Frederique …

Un entre-trois inéluctable



@ Bourrache …

sable chaud
au-delà… mémoire

merci pour tes mots, ton lien, ta présence



@ Gérard …

Turner est GRAND



@ jeanne …

L’essentiel est le combat



@ François …

Merci beaucoup
Quelle belle interprétation, la voix est encore plus belle que dans sa jeunesse



@ arlettart …

Oui cette légèreté est immuable



@ Estourelle…

Merci pour cette belle lecture






>>>>>>>>>>> @ Vous tous beaux jours
douceur toujours