mercredi 21 novembre 2012

Au 8ème jour







               L’orgueil du mot
               nous dit la chose
               inexprimable
               inextricable
                                  inhabituelle

               l’interdiction d’écrire en rond

               au huitième jour
               mouvement des feuilles
               vagabondage vers l’inconnu
               le mot s’appuie
               la ligne s’épanche
               dans la souffrance





(Encre : maria-d)

6 commentaires:

Neo a dit…

malaxe
jusqu'au septième jour
dégage
au huitième
un mot nouveau caressé
dans le sens des lettres
aiguisé
comme une lame
attisé
comme un feu violent
chante enchante

les souffrances
s'envolent
se meurent

Frederique a dit…

En ronde-bosse, le relief s'extirpe à coup de scalpel

jeanne a dit…

les mots
les signes
les lettres
prennent le sens qui leur va
en rond
de gauche à droite
de droite à fauche
et les mots enfin s'envollent
et racontent

François a dit…

Le chercheur d'or
au huitième jour
une pépite

merci

arlettart a dit…

Chaque espace Habité
mais les mots volent et s'éparpillent
en feuilles que la parole emporte

maria-d a dit…

@ Neo...

Pétrir
le jour sept
libérer
le jour huit
naître
le mot en caresse
dans la phrase
affuter
la lame du verbe
animer
la flamme du vivant
la voie du chant

les maux
se transforment
en mots

Dès le premier mot de votre commentaire m’est venu à l’esprit la magnifique chanson de Bashung / je vous la mets en ligne



@ Frederique...

Une chirurgie du verbe



@ jeanne ...

Mots
signes
lettres
en rond
en ligne
en phase
envol
et conte



@ François...

Au huitième
jour coule l’or
le temps



@ arlettart ...

Espace de la feuille
les mots s’écrivent verts
parole de sève