samedi 2 mars 2013

Bruissement







               Bruissement intime 
               à la lisière du jour 
               la nuit susurre 
               remue 
               se déshabille 
               et frôle l’étoile 
                                          chagrin 

               Elle bouge 
               gorgée de tous ses mots 
               griffe l’interdit si frêle 
               pelure de l’aube entre ses doigts menus
               siècle d’images et de dentelles 

               Face à la page 
               les heures s’égrènent 
                          chute irréparable 
               à l’heure attendue 
               caresse du jour sous le drap tendu 

               Dans le creux de l’épaule 
               frémit une lèvre 
               trouble   délice 
                                      et 
                                           poésie




Avec Étonnement by Erik Satie on Grooveshark
(Peinture : Danseuses / Franz Von Stuck)

9 commentaires:

O a dit…

Le souffle d'or.

O a dit…

"Les masques sont silencieux
Et la musique est si lointaine
Qu'elle semble venir des cieux
Oui je veux vous aimer mais vous aimer à peine
Et mon mal est délicieux"
G. Apollinaire

arlettart a dit…

Toujours un plaisir de venir chez vous chère Maria
Quand les mots s'enrouent comme les images pour nous transporter
Merci et Belle journée; douce ce matin 9° à Toulon et soleil en promesse

sido a dit…

Un doux réveil en poésie,
léger voile de danseuse
soulevé sur les mots endormis
dans la mémoire de la nuit,
pressés de s'envoler sur la page
du jour à naître.

Neo a dit…

ainsi débute
la vie
la poésie

Frederique a dit…

Allégorie et Métaphore, pour l'expression d'un bien beau duo.

Annick B a dit…

au commencement du jour
un murmure délicieux

maria-d a dit…


@ O ...

Souffle d’or venu des cieux
à peine à peine vous aimer



@ arlettart ...

Merci beaucoup Arlette
En ce qui me concerne je ne peux à nouveau plus accéder à vos images, ni à l’ouverture des commentaires.
Ici aussi soleil en promesse, mais il semble avoir eu une panne de réveil ;-)



@ sido ...

La poésie s’éveille
doux voile soulevé
les mots dansent légers
la nuit s’endort
sa mémoire pressée
envol de ses pages
le jour nait



@ Neo ...

" Au commencement était le verbe… "



@ Frederique ...

Un amour vieux comme le monde ;-)



@ Annick B ...

Un de ceux qui nous caresse l’âme





>>>>>>>>>>>> Beau dimanche à vous tous

jeanne a dit…

et ce début de jour
si plein de promessess