lundi 27 mai 2013

Réminiscence [2]







L’herbe pousse entre les dalles, la pierre est de silence. Les marches assoupies attendent le pied qui viendra les fouler, elles sourient à mon pas qui caresse leur joue. 

J’arrache une herbe, je me souviens les petites mains qui désherbaient jusqu’à la fin du jour, le rire du frère et la chute dans l’escalier, la blessure au front et la peur engendrée. 
Le corps se redresse, il oublie et revient, rafale de rires, de mots et d’images ancestrales, des psaumes s’élèvent et s’accrochent à la rampe. 
La nuque se cabre, la chemise s’entrebâille et le cœur se dénoue. 

Souvenir d’un jour d’été, l’herbe entre les marches… une fillette assise là, son frère entre les bras.





(Photo : TZ)

10 commentaires:

O a dit…

Un hymne à l'amour, à la spiritualité de l'amour. Cette essence chrétienne qu'est l'amour fraternel, l'amour du prochain.

jeanne a dit…

et je vois cette petite fille
je sens la douceur de ce temps
qui nous habillera toujours

arlettart a dit…

Les marches en gardent la mémoire

J... a dit…

Une chanson douce.
♥♥♥

Gérard Méry a dit…

souvenirs de jeunesse...et l'herbe n'arrête pas de pousser

Alain Gojosso a dit…

Frère de l'être à sang mêlé qu'en chemise entrebâillé se respire les coeurs dénoués.

Merci pour ce beau et touchant partage d'un "récit de vie". Bien à vous.

dangrek a dit…

Souvenirs d'actualité quand je mesure la hauteur des herbes à ma fenête. Joli texte, bonne journée Maria.

Francis Etienne Sicard Lundquist a dit…

Un goût de poire mûre
et le soleil cuivré
qui fond sur le bassin
où nagent des étoiles,
envahit le hasard
de vous redire parfois
qu'en relisant vos mots
ma mémoire se gonfle
d'une perle de cendre
et d'une goutte d'or.
Parfois je me promène,
la nuit sur vos lignes,
en silence.
Cordialement,

Francis Etienne Sicard Lundquist
Lettres de soie rouge

maria-d a dit…

@ O...

Fraternel et chrétien
amour universel



@ jeanne ...

… de douces dentelles



@ arlettart ...

… et le parfum doré…



@ J...

♥♥♥



@ Gérard Méry ...

Une histoire sans fin
;-)



@ Alain Gojosso ...

Cœur en chamade sous la chemise, un point de croix … rouge sur la lèvre



@ dangrek ...

Oui, tout est vert,,, si tendre, si vert… folle herbe à la fenêtre
Merci dangrek , belle nuit… ;-)



@ Francis Etienne Sicard Lundquist ...

Oh ! quel heureux retour, merci beaucoup pour vos mots sucrés et cuivrés...
Poétiquement votre

Maïté/Aliénor a dit…

Aux marches du palais, le palais de l'enfance.
Quelle belle réminiscence!