mercredi 18 septembre 2013

en duo avec Dorio


Les mots furent posés les couleurs vinrent après








Les mots  de Jean-Jacques Dorio 
les encres aquarelles et collages de Maria Dolores Cano

13 commentaires:

brigitte celerier a dit…

tension, finesse, harmonie

Annick B a dit…

oh très agréable à feuilleter cet album

Patrick Lucas a dit…

Je rêve en plein air du chant de l’alouette
Je rêve du plein art que rien n’abat
Je rêve de la distance nécessaire à tout grand amour
(jjd)
je rêve des nuit bleues musiciennes
je rêve du vent salé caresse du soir
et des mots lumineux comme le phare du bout du monde

superbe !

Gérard Méry a dit…

anthologie de la poésie illustrée de Maria, la vie en mots.

O a dit…

Un beau duo
artistes vous êtes l'un et l'autre c'est certain
il y a là un généreux partage
merci de nous l'offrir

jeandler a dit…

Autant de perles
gouttes de rosées
brillant au matin.

Estourelle a dit…

magnifique!

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS a dit…

Il y a un véritable dialogue entre les mots et les illustrations.
Magnifique.
Merci aux artistes et à toi pour cet envoi.
Amitiés.

Roger

renaud a dit…

Bonsoir Maria.
Quelle belle idée ton déroulé de dessins et de mots d'écoliers.On en redemande.
Par ailleurs concernant l'expression "à bâtons rompus" tu pourras indiquer à tes bambins que celle ci reste obscure.
Elle pourrait remonter au Moyen-Age où on appelait 'bâtons rompus' une tapisserie dont le motif n'était pas un dessin régulier, mais des bâtons entremêlés.
Mais elle viendrait plus probablement du domaine militaire où, battre du tambour 'à bâtons rompus', c'était donner deux coups successifs de chaque baguette, sans produire de roulement continu.
Bises de fin d'été.
Renaud

arlettart a dit…

Légère comme une douce brise
Dure et grave par les mots qui rebondissent
Merci Maria pour ce cadeau

ulysse a dit…

C'est tout simplement enchanteur.....

Ariaga a dit…

Un beau moment pour l’œil et pour l'esprit. Merci.

el duende a dit…

Cela faisait tellement longtemps que je n'étais pas revenue... c'est avec grand plaisir que je vous retrouve avec cette fraicheur et cette finesse qui vous caractérise. C'est un bain de jouvence, un retour à l'ingénuité de l' enfance. Merci et à une prochaine fois. Bon dimanche Maria.