samedi 30 octobre 2010

Naissance

.



Briser le rêve
comme l’on casserait un œuf

et y trouver
la substance

cette nourriture d’or
pour que naisse l’essence




(peinture : maria-d)

12 commentaires:

m. a dit…

Et l'existence,
se brise à être
ou ne pas naître,
on se brise, on se.

De la prudence,
de l'or,
de la nourriture,
ô, se briser, se,
et trouver l'imprudence.

Bruno a dit…

Tourbillon de la vie, la musique chante la couleur ...

arlettart a dit…

Suis un peu perdue Chère Maria ne vous retrouve plus sur d'autres sites avez-vous changé??? ou mon pc est en folie
J'en étais restée à Pause
Il est bon de s'arrêter , ne sais plus

"Ballottée Bousculée
dans cet engrenage d'or "

J... a dit…

L'or
le sang
et l'ocre du temps
l'enfant
d'or


♥♥♥

sido a dit…

Maelström d'or rougi aux tourments de l'être
Vertige en spirale vers
Vers où ? Mystère de la chute.

pierre a dit…

Le saut dans l'inconnu
aspiré confondu
naître chaque jour

Gérard a dit…

Oh oui Maria de l'essence...un peu d'humour !

maria-d a dit…

@ m... merci pour ceci, quelle merveilleuse imprudence


@ Bruno... la musique c'est la vie


@ Arlette... ne point se perdre tout est à sa place... "l'habitude nous joue des tours"


@ J... l'enfant dort dans l'or du temps... ♥


@ Sido... "Le seul mystère, c'est qu'il y ait des gens pour penser au mystère."
Pessoa (Le Gardeur de troupeaux)


@ Pierre... "naître chaque jour" la vie est la plus belle et plus grande oeuvre d'art qui soit...n'est-ce-pas ?



@ Gérard... certains l'appellent "un vélo", d'autres comme moi disent : "une bicyclette"
alors, allons-y ;-)

ulysse a dit…

La terre est bleue comme une orange chantait Eluard et nous sommes ses pépins....

Frédérique a dit…

A-t-on jamais envie de briser un rêve ? Briser un oeuf, en fait, non, on brise la coquille ! Je comprends qu'il faut briser la coquille, l'abri. Le "jaune" s'offre dans sa destruction, n'est-ce-pas ?

Estourelle a dit…

Ta peinture et ton poème rejoigne en ce moment
la souffrance que vive mes proches dans le désir d'enfant qui ne vient pas et je me dis que ta peinture à un sens d'espoir, de lâcher les amarres et de laisser l'enfant venir pour la vie! ...
alors que la vie est si dure si éphémère si fragile mais que le désir de Vie est si fort si intense si irrationnelle!!!

Amitié!!

maria-d a dit…

@ Ulysse … et parfois aussi ses anicroches


@ Frederique… parfois il est nécessaire de briser les rêves pour les reconstruire avec les déchirures et les brisures… parfois il est nécessaire de briser l’œuf pour qu’apparaisse l’or de la naissance… … briser le rêve ou l’œuf ne veut pas dire « tuer le bébé dans l’œuf » …oh ! non


@ Estourelle… une peinture de vie surement, très certainement … une peinture de vie absolument

alors, laisser venir… laisser venir… si cela doit être, cela sera

amitié