mardi 7 juin 2011

Le cœur de Il

.




__________Pendant quelques instants
__________le cœur de Il _ de battre s’est arrêté

__________________alors Elle
_______________ _ a eu très peur

__________si peur de perdre son île
__________le cœur de Il _ si grand _ si fort
__________et si fragile cependant


__________Pendant quelques instants
__________la terre s’est ouverte sous les pieds de Elle
__________alors que son île sombrait dans l’abîme
__________le cœur de Il qui cessait de chanter


__________Pendant quelques instants
__________tout a été si rapide et si lent
______________________________________________ tout passe
__________se détache et s’accroche à la paroi des vivants


__________Pendant combien de temps _ le cœur de Il s’est absenté
__________luttant et oubliant les instants palpitants _____ s’en allant

__________Pendant combien de temps _ le cœur de Elle a battu la chamade
__________éclatant dans sa gorge __s’effritant sur le bord de ses lèvres

__________deux cœurs se déliant et se nouant _ s’aimantant


__________Pendant quelques instants
__________le cœur de Il _ de battre s’est arrêté

__________________alors Elle
__________________accrochée à son île a pleuré


__________Au bout de quelques instants
__________le cœur de Il _ de battre _ a recommencé

______________________________________a recommencé

______________________________________a recommencé

______________________________________a recommencé

_______________________________---____re-com-men-cé







(Dessin : Le coeur de Il / maria-d)

13 commentaires:

brigetoun a dit…

accrochée à son île a pleuré - pas gentille suis : j'aime

michel, à franquevaux. a dit…

Thésée à Ariane : ne me laisse pas partir.

virtuelle a dit…

Le coeur de Il recommencera à battre au cimetière abandonné de la mémoire où gisent sans honneur les morts qu'on fera revivre au rythme des battements de coeur...
Bien à vous

Maïté/ Aliénor a dit…

angoissant!

if6 a dit…

très beau

sido a dit…

Elle avec Il, une île au milieu du monde verdoyante, rassurante, qui scande le temps paisible au battement de deux coeurs
Elle sans Il, un gouffre, une faille rocheuse, profonde,âpre, qui accélère le rythme du temps dans les battements d'un coeur.

Beau texte Maria. Bien à vous.

pierre a dit…

Palpitations à l'unisson
la chamade battue
le diapason en déraison

Anonyme a dit…

muy emocionante
besotes
fernando

O a dit…

"Qui craint de souffrir, il souffre déjà de ce qu’il craint."
Montaigne

O a dit…

"Sur ma couche, pendant les nuits,
J'ai cherché celui que mon cœur aime;
Je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé...
Je me lèverai, et je ferai le tour de la ville,
Dans les rues et sur les places;
Je chercherai celui que mon cœur aime...
Je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé.
Les gardes qui font la ronde dans la ville m'ont rencontrée:
Avez-vous vu celui que mon cœur aime ?
A peine les avais-je passés,
Que j'ai trouvé celui que mon cœur aime;
Je l'ai saisi, et je ne l'ai point lâché
Jusqu'à ce que je l'aie amené dans la maison de ma mère,
Dans la chambre de celle qui m'a conçue."

Cantique des cantiques (3.1 à 3.4)

L'on pourrait vous offrir là, mille autres extraits du plus beau des Cantiques.

Oubliez la souffrance et aimez, aimez sans cesse, aimez après avoir aimé.

O

camille a dit…

Aimer.
Aimez.
L'aimer
et être aimée.


amitiés

Frederique a dit…

Fragile pulsation, un battement d'Elle ici écrit.

maria-d a dit…

@ Vous tous, merci beaucoup
alors, avec vos mots :


J’aime

ne pas partir

au cimetière

abandonnée



Au rythme angoissant



Très beau



Une île au milieu du monde

le diapason en déraison



Emocionante

qui craint de souffrir



Dans la chambre de celle qui m’a conçue

oublier la souffrance

Aimer et être aimée


Un battement d'Elle




amitié