lundi 31 octobre 2011

Sur la plage

.




__________________Sur la plage de galets
__________________un cœur _______ ouvert
_________________________au ciel
_________________________en grand
_________________________en pur
__________________comme le visage de l’âme


__________________Là-bas au loin sur les vagues de nacre
__________________des perles appellent
__________________des gouttes de sève
__________________comme des diamants
__________________viennent murmurer
__________________à l’oreille de ce cœur ouvert
_________________________sur le monde
_________________________sur la vie
_________________________sur l’amour
_________________________sur la mort
__________________appelant les nuages
__________________jamais à la même place
__________________toujours en partance
__________________toujours en transhumance


__________________Peut-être un de ces anges voyageurs
__________________a-t-il brossé son âme
__________________et une blanche porcelaine
__________________est venue se poser ___
_________________________sur la grève
_________________________en cœur ouvert
__________________en cœur offert au ciel
__________________d’où tombe la lumière
_________________________en colonnes
__________________en graines microscopiques
__________________lancées à la volée
__________________par un semeur céleste






(Peinture : Fécamp, bord de mer / Claude Monet)

9 commentaires:

michel, à franquevaux. a dit…

Comme un ange et sa chanson de porcelaine.

jeandler a dit…

Une journée à Etretat...

Trois esquisses symphoniques :

De l'aube à midi sur la mer
Jeux de vagues
Dialogue du vent et de la mer.
Claude Debussy

J... a dit…

Poudre d'ange
sur nos coeurs
♥♥♥

Maïté/ Aliénor a dit…

sans doute, sans doute: c'est si beau!

maria-d a dit…

@ Michel de Franquevaux...

"L' envol des anges

L'ombre est bleue et la nuit palpite d'ors tremblants
Dans l'azur, on croit voir flotter des voiles blancs
Qui frémissent au souffle onduleux du mystère.

Les longs voiles traînants des anges de la terre
Qui montent vers les cieux, sans fin, sans bruit, en une
Ascension dont l'essor tremble au clair de lune.

N'entends-tu pas dans l'infini, battre leurs ailes ?
Les étoiles, au chant des sphères éternelles,
Palpitent dans le vent de ces ailes rythmées,

Qui lentement, parmi les ombres embaumées,
Et le soleil immense et bleu de toutes choses,
Eventent le silence et font pâmer les roses."


Fernand Gregh /L'ombre est bleue



@ Jeandler...

De l'aube à Midi
http://www.youtube.com/watch?v=Ls4NoLQQUPY&feature=related

Jeux de vagues
http://www.youtube.com/watch?v=3o8uUP0lS9c&feature=related

Dialogue du vent et de la mer.
http://www.youtube.com/watch?v=AS--_CwF9ZI&feature=related


merci cher Pierre pour ces trois esquisses



@ J♥♥♥ et Maïté

"Ange plein de gaieté, connaissez-vous l'angoisse ?
La honte, les remords, les sanglots, les ennuis ?
Et les vagues terreurs de ces affreuses nuits
Qui compriment le coeur comme un papier qu'on froisse ?
Ange plein de gaieté, connaissez-vous l'angoisse ?

Ange plein de bonté, connaissez-vous la haine ?
Et les poings crispés dans l'ombre et les larmes de fiel,
Quand la vengeance bat son infernal rappel,
Et de nos facultés se fait le capitaine ?
Ange plein de bonté, connaissez-vous la haine ?

Ange plein de santé, connaissez-vous les fièvres ?
Qui, le long des grands murs de l'hospice blafard,
Comme des exilés, s'en vont d'un pied traînard,
Cherchant le soleil rare et remuant les lèvres ?
Ange plein de santé, connaissez-vous les fièvres ?

Ange plein de beauté, connaissez-vous les rides ?
Et la peur de vieillir et ce hideux tourment
De lire la secrète horreur du dévouement
Dans des yeux où longtemps burent nos yeux avides ?
Ange plein de beauté, connaissez-vous les rides ?

Ange plein de bonheur, de joie et de lumières,
David mourant aurait demandé la santé
Aux émanation de ton corps enchanté ;
Mais de toi je n'implore, ange que tes prières,
Ange plein de bonheur, de joie et de lumières !"

Charles Baudelaire

http://www.youtube.com/watch?v=yf27GYtQsic

arlettart a dit…

Et toujours renouvelée
Elle nous attire et nous rejette
J'aime beaucoup "l'ange qui brosse ses ailes "

Maïté/ Aliénor a dit…

Merci Maria.
"Mais de toi je n'implore, ange que tes prières,
Ange plein de bonheur, de joie et de lumières !"

Gérard Méry a dit…

..le spectacle est dans le ciel, dans la mer et dans tes mots

pierre a dit…

Merci Maria,
je reprendrai mon disque
en rentrant des bords de loire
ce dimanche en arrivant