dimanche 12 février 2012

La fragilité

.




« Ce que je fais est si fragile. C’est le contraire de la statuaire faite pour durer. Cette éternité, je la cherche dans le gris, dans la fracture, ce qui reste après la cuisson. Pendant le travail de modelage, alors que l’argile est humide et malléable, je sais que cela va bouger. Avec les années, j’ai appris à compter sur l’effet de dessiccation. Ce phénomène est partie de mon travail de modeleur. C’est un piège tendu au temps qui passe et qui laissera les traces que je prévois. Cet avenir de la sculpture ne m’est pas inconnu. Je suis comme le braconnier qui tend ses filets, ses lacets tout autour de la terre. J’ai aussi, à l’aide d’un lacet, d’un torchon, serré ces pièces encore fraîches et quelquefois embrassé de tout mon corps l’objet de mon désir, la sculpture. »


Georges Jeanclos / extrait du catalogue d’exposition / TERRES CUITES du 10 mai au 9 juin 1996 (LARC scène nationale Le Creusot)





_____« Larmes du souvenir
_____sang de l’écoute
_____Chamor et Zahor juif
_____vous tintez à mes oreilles.
_____Je touche ma joue,
_____sous la chair, la mâchoire et les dents.
_____Que deviendra ma langue mutilée,
_____vers quelle souffrance je vais ?
_____J’ai peur, comme les héros torturés,
_____de ne pas tenir le coup.
_____Pourrais-je dans le futur
_____imprimer dans la terre, l’angoisse,
_____modeler dans l’argile, ma peur
_____ou la joie d’un renouveau ?
_____Si cela est le prix à payer
_____pour un autre canaan,
_____une œuvre nouvelle,
_____je règle comme Samson
_____de ma mâchoire même. »



Georges Jeanclos / extrait du catalogue d’exposition / TERRES CUITES du 10 mai au 9 juin 1996 (LARC scène nationale Le Creusot)










(Sculpture n°1 : La déposition. 1993 / Georges Jeanclos
Sculpture n°2 : Esquisse au mémorial de Guerry. 1994 / Georges Jeanclos)

7 commentaires:

el duende a dit…

C'est très beau. Moi qui malaxe la glaise depuis peu, en dilettante, je mesure le travail minutieux de cet artiste et la difficulté d'arracher à la terre la subtilité de ce qu'il veut exprimer...

brigetoun a dit…

toujours cette tendresse désespérée de ses oeuvres

if6 a dit…

ah oui c'est très beau, émouvant, la fragilité de toute vie humaine mais aussi la force c'est un bel hommage pour ne jamais oublier ceux qui ont tant souffert.

arlettart a dit…

Et le temps travaille sur la matière lui donne encore plus grande force comme en toutes choses

ulysse a dit…

J'aime cette image du braconnier qui cueillerait ainsi clandestinement la beauté.....

Gérard Méry a dit…

Toute la beauté triste du monde

Laura a dit…

Intensité et détresse dans ces sculptures qui remuent énormément.