jeudi 23 février 2012

Rouge et noire la fourmi

.




____________________Rouge et noire la fourmi
____________________sous la pluie
____________________elle avance et se verse
____________________sous la goutte d’eau verte

____________________Elle revient et repart
____________________et s’accroche à la terre
____________________au brin d’herbe
____________________à l’étoile
____________________à la miette de sable

____________________Noire et rapide
____________________elle se grise
____________________elle se brise
____________________rouge la langue
____________________qui lèche les oranges
____________________et l’épine
____________________du pain noir
____________________à la bouche du mendiant

____________________Sous l’arbre
____________________la racine s’échine
____________________et rampe entre les doigts
____________________de la mort aux dents longues
____________________qui rit jaune sous le masque

.
____________________Pas à pas
____________________et dans l’ombre
____________________petite fourmi s’allonge
____________________et gratte
____________________et s’étire
____________________et revient sur ses pas
____________________elle porte le fardeau de ses os
____________________de son toit
____________________une brisure de pétale
____________________un parfum des étoiles

____________________Sous la pluie
____________________et l’eau verte
____________________sa tête s’est ouverte
____________________et sa pensée s’en va




(Dessin de Bronwyn Bancroft / illustration extraite du livre : « Sur les traces de la fourmi à miel / peintres aborigènes d’Australie)

10 commentaires:

brigetoun a dit…

pauvre fourmi - une complainte bien guillerette - jolie

J... a dit…

Comme une comptine aux saveurs d'enfance.
Je me souviens de la fourmi à miel et de son rêve.
Je me souviens comme c'était bien.

♥♥♥

jeandler a dit…

Et toujours se relève
la fourmi rouge ou noire
la travailleuse
l'obstinée
depuis la nuit des temps

arlettart a dit…

Un peu comme l'homme qui résiste
Trop beau ce partage Merci à toi

michel, à franquevaux. a dit…

Ciel bleu, ciel grand, ciel gris, ciel noir, et dix-huit mètres de fourmi, pour enfin penser la mort aux dents vertes.

Gérard Méry a dit…

travailleuses comme les abeilles mais sans le nectar

mémoire du silence a dit…

@ brigetoun …

merci pour vos lectures fidèles et vos com de nuit qui me touchent



@ J...

Oui, j’ai pensé moi-même à la fourmi de Desnos

Tu te souviens de la fourmi à miel et de son rêve,,, alors tu t’en souviendras jusqu’à la fin

♥♥♥



@ jeandler ...

Et elles nous passionnent depuis la nuit des temps



@ arlettart ...

Merci Arlette pour vos visites, partage oui, chez vous je lis, mais il m’est impossible de vous laisser un mot



@ michel de franquevaux. ...

Avec un chapeau sur la tête…
Que no venga la Mora con dientes verdes

ICI

ICI



@ Gérard...
Détrompe toi Gérard, elles ont le leur aussi… va voir ICI et ailleurs

maria-d a dit…

@ Gérard ... j'ai du faire une erreur dans le lien que je t'ai posté ci-dessus... je te le poste ainsi... :

http://fourmisdumonde.unblog.fr/fourmi-pot-de-miel/

ulysse a dit…

et sa pensée s'en va c'est pour ça qu'elle s'en vient qu'elle s'en va ne sachant pas qu'elle est déjà passée par là !

Magnifique illustration

maria-d a dit…

@ Ulysse...
illustration extraite d'un magnifique petit livre qui présente l'art des peintres aborigènes d'Australie aux enfants et aussi grands enfants... il est très beau, il plairait à Louna

Les références dans ce lien :
http://www.amazon.fr/Sur-traces-fourmi-%C3%A0-miel/dp/2911939042