dimanche 19 février 2012

Un bec d'hirondelle

.




_____Un bec d’hirondelle à ses doigts aiguisés
_____et un œil entrouvert sous son front allumé

_____à ses lèvres humides une fraise oubliée
_____quatre gouttes de miel en forme de baiser

_____au creux de son cou un papillon de nuit
_____qui se cogne la tête aux portes de l’ennui

_____un cri de douleur lui empoigne le cœur
_____et le jette en morceaux en dehors du lit

_____l’ombre de la lune s’accroche aux rideaux
_____encre de la nuit qui s’écoule en ruisseau

_____dans son œil qui tombe une larme de lait
_____une perle nacrée qui se perd dans sa nuit

_____ses cils sont de résille et battent la chamade
_____il s’accroche il espère dans le noir qui le serre

_____dans son visage pâle la lucarne de ses yeux
_____d’où suinte faiblement une lumière sans tain

_____un doux chuchotement lui caresse l’oreille
_____une voix qui lui dit les plissures du réveil

_____la voix de son enfance à l’avenir si clair
_____il lui reste la pensée cette fleur négligée

_____à ses doigts aiguisés quelques plumes fripées
_____le cri de l’hirondelle dans le ciel en allée





(Collage : maria-d)

9 commentaires:

O a dit…

"Comme l'hirondelle, je pépie"

Neyde a dit…

Ossiane m'appelle : Hirondelle du Brésil.
Je bien me souviens du cheval bleu et du petit matelo.
Les deux se sont croisés et une amitié a commencé entre nous.

J... a dit…

Un bec, une hirondelle, une fraise, une oreille, une plume dans le ciel

éveillée

♥♥♥

Maïté/Aliénor a dit…

coule la laine et cascade le fil
bec d'hirondelle et voie lactée
sur le bord du ciel retombent les pensées, petites fleurs à sucer
entre les lèvres le suc de la belle
saison des hirondelles qui font
retour et nid d'abeille d'amour
à la lucarne du jour
à la lucarne de l'amour.

Gérard Méry a dit…

Loin des prises de bec, certaines se riront d'elles ?...que nenni !

pierre.b a dit…

En écho à Maria.....
Une hirondelle sous le ciel éclairé...lèvres tendres et baiser oublié...et la lune par le charme attirée...sur la vitre une empreinte déposée...l'indice d'un vol déclaré...Et s'enchainent les mots et les rires...les ombres des ailes dépassées...une fraise sur le verre appuyée...coeur tendre et baiser installés....Un doux chuchotement lui caresse l'épaule...fleur négligée sous des dessous de soie...l'hirondelle s'envole..et la nuit avec elle..

arlettart a dit…

Elle était là et n'est plus revenue
Le mur est tombé
Le soir ses ailes dessinent un adieu

ulysse a dit…

J'essuie la larme de lait et je mords dans la fraise, et je m'en vais apaisé.

maria-d a dit…

@ O...

"Je gémis comme la colombe"



@ Neyde …

Engula de Brasil

Mi amiga lejana

Eu o beijo



@ J...

et un baiser sur l’aile, belle éveillée

♥♥♥



@ Maïté ...

Fil de laine
en cascade roucoule
plume de lune
l’hirondelle en voilette
sur le bord d’une étoile
une fleur une sucette
aux lèvres des comètes
une poussière de miel
sur la joue de l’aurore
petite pomme d’amour
aux lucarnes du ciel




@ Gérard ...
que nenni ! lit rond
20 février 2012 12:38



@ pierre.b ...

Lèvres éclairées
au tendre du ciel
l’hirondelle en baiser
la lune sur la vitre
en charme déclaré
dépose son empreinte
en un rire léger
L’ombre de ses ailes
à l’épaule posée
mots de fraise et de verre
en un doux chant chuinté
caresse de fleur et de soie envolée

dans la nuit bleu cobalt
l’hirondelle fait son nid




@ arlettart ...

A l’aube de demain
l’hirondelle revenue
dans le mur fait son nid



@ ulysse ...

Gout de lait et de fraise
une larme séchée
et un cœur apaisé