mercredi 11 avril 2012

Entre ciel et sable








               Face au ciel
                          l’archange exulte

               lumière du sable
               sous l’eau fleurie
               sublime image
               jour de lumière       Or
                                     Je suis
               vitres de brume
               au bord du Large

                                     là-bas

                      un oiseau crie
                      défie les vagues
                      griffe la plage

               endolorie





(Photo : sable / JPV)

9 commentaires:

camille a dit…

Un silence de sable plane sur vos pages.

el duende a dit…

"Or Je suis vitre de brume
au bord du Large"
On ne peut mieux exprimer l'enfermement et la solitude...

jjd a dit…

je suis l'oiseau
qui griffe la page
l'ardoise grise
de mes soucis

sur mon carnet d'écolier
aux cheveux gris

je suis la mémoire
des pattes sur la plage
figures sensibles
mailles à partir

Estourelle a dit…

sable de lune
gris argenté
lumière qui coule
sous les doigts
indéfinis...sable

Silence bleu des dunes

Anonyme A a dit…

à l'horizon
à l'infini
un ciel étoilé de sable

compliments au photographe !!

Gérard Méry a dit…

Je passe à l'heure du marchand de sable

arlettart a dit…

Un autre univers ...

Frederique a dit…

Tu as un patte griffue qui laisse bien des empreintes de ses passages.

maria-d a dit…

@ camille...

… de sables mouvants …



@ el duende ...

La solitude est-ce de l’enferment ???



@ jjd ...

il est l’oiseau
griffure de page
de ses soucis
se grise l’ardoise

ses cheveux gris
cornent le carnet
de l’âge heureux


il est mémoire
et trace des plages
images passées
qui se démaillent



@ Estourelle ...

Lune de sable
visage d’argent
coule une larme
entre ses doigts
lumière de sable


vague ... la lune

Bleue est la dune


silence blanc



@ A...

Ciel sable étoile
à l’infini horizon
mes compliments voleur d’images



@ Gérard ...

Nicolas Pimprenelle …
notre jeunesse vieille
http://www.youtube.com/watch?v=XIAiYGEJFNk



@ arlettart…

Et pourtant si près de nous…



@ Frederique ...

Féline et sauvage … ;-))