lundi 9 avril 2012

Océan-mer

.






               la bruine et les vagues    salive  de sel
               généreuse est la trace sur le rocher
               la voix égrène  le vent    poudre d’or
               de grêle     de sable et syllabes d’éther
               sentiers  de pierres et de graines volées

               le retour du ciel est de bleu et de blanc
               douce lumière sur le visage du temps
               l’encre de la mer dessine des moutons
               sur la crête des vagues   une lamentation





(Peinture : marine [détail] / maria-d)

10 commentaires:

if6 a dit…

Joie de lire tes mots
et ce beau texte porté par les vagues
;)Bon retour Maria!

pierre.b a dit…

C'est la mer et le vent...les moutons sur les vagues...accroches coeurs et encre marine pour ces mots qui dérivent...C'est le sable et les terres...qu'on respire malgré soi...qui s'envolent...sous le vent les mystères...C'est le temps qui s'accroche au soleil..qui balance entre rives et vermeil..lumière ivre et merveille..C'est avril ....le passage des nuages..que chevauchent les rêves et les toits..qu'on regarde sur un bout de sofa...C'est à l'étage ..le fer à vapeur...qui voyage sur la laine et la soie...le silence perçé..les chemises en croix...C'est un lundi de Paques en douceur...le feuillage qui flotte...les ailes passantes...et la viorne odorante..C'est..........

Frederique a dit…

Une cicatrice entre mer et océan, un enfantement.

ulysse a dit…

Maria là où vous dessinez des vagues je vois des montagnes, mais les montagnes ce sont des mers de pierre !

camille a dit…

"Homme libre, toujours tu chériras la mer"
Baudelaire

Beau retour en "syllabes d'éther"
chère Maria-D

arlettart a dit…

Les éléments se mélangent comme les pensées contradictoires
la vie est un flux ...
la vague s'éloigne mais revient toujours
Merci Chère Maria souvent en écho de pensées

maria-d a dit…

@ if6 ...

Petits cœurs d'écume
aux cordes du violon



@ pierre.b ...


C’est
la mer et les vagues
et les moutons de vent
cœur marine en dérive
mots en croches noires

C'est
le sable qu’on respire
et la terre sous le vent
s’envolent les mystères

C'est
le soleil en balance
sur la rive vermeille
des tempes de l'ivresse

C’est
avril qui arrive
sur son cheval vapeur
mes rêves sur le toit
en écharpe de mer

C’est
un cœur de marie
aux mitaines de laine
chemise à point de croix
ce début de semaine

La Pâque
s’en est allée
en voyage de soie
douceur et feuilles acides
aux lèvres odorantes


C’est …



@ Frederique ...

A peine, à peine refermée



@ ulysse ...

L’eau et la pierre pour une même ascension



@ camille ...

La liberté surfe sur la ligne d’horizon



@ arlettart ...

"La mer sans arrêt
Roulait ses galets"

pierre.b a dit…

C'est ....très joli Maria...vos mots font des ricochets sur vos pages..et entraînent mes mots ..sous de bien jolies lumières...Merci...

Maïté/ Aliénor a dit…

J'aime , inconditionnellement!
Je lis et me pénètre de ces sensations si bien décrites.

Gérard Méry a dit…

C'est un état des cieux que tu nous fais