samedi 2 juin 2012

Pluie



 



               Le soleil s’est enfui
               la pluie remplace la pluie
               l’herbe est bien verte ses souliers sont vernis
               coupures au coin des lèvres
               dans l’échancrure     une goutte  bleue
               érosion des mots et brûlure de la chair

               dans le jour cathédrale
               se dressent les colonnes          pluie
               eau tombée du ciel
               vitrail et fleur de sel

               dans sa bouche de miel
               se perd l’arc du ciel

               le vent est revenu
               par le chemin des nuages       dégrafés
               il tire sa langue froide
               et lèche l’herbe folle
               qui se plie sous sa bave

               le printemps est de miettes
               et de gouttes de cristal
               il se brise menu sous le ciel  effondré




(Peinture : Champ de blés sous la pluie / Vincent Van Gogh)

14 commentaires:

O a dit…

Matar.

O a dit…

"Il fit pleuvoir Matar sur eux la manne pour nourriture, Il leur donna le blé du ciel."
(Psaumes 78:24)

camille a dit…

La terre a besoin d'eau
la vie lui tombe du ciel
"manne" dont elle se gorge

la pluie est un bienfait

beau week end chère amie

arlettart a dit…

Gouttes , larmes de pluie régénèrent le coeur et les herbes folles

Frederique a dit…

Tu as omis les escargots, Maria, qui les jours de pluie, là où il ne pleut que peu, 3 gouttes qui parcimonieusement vont faire éclore la végétation, sortir les coquilles pour un bon bouillon épicé, échauffant par ses arômes, nourricier aussi. Mais bien sûr, la pluie n'a pas la même résonance, ici et ailleurs. Un échange entre l'aride et l'humide, es-tu preneuse ?

Patrick Lucas a dit…

des mots et une ambiance merveilleusement pluie !

jjd a dit…

Je ne sais que dire de la pluie
Sous mon soleil de juin "ardente
lyre"
Et pour Vincent il ne trouverait plus motif aux champs de blé sous les Alpilles
Mais juste un peu de folle avoine
Si j'étais magicien
j'en enverrai une gerbe à Maria
pour ses dessins

Neyde a dit…

Querida Maria,
Ici, aussi la pluie.
non pas la pluie genereuse sur la terre, sur les plantes, mais la pluie qu'emporte le froid jusqu'aux os.
Mêmes entre les pluies il y a de differences ...
Ton blog toujours en beauté.
Mil beijocas

Yanis Petros a dit…

Haïku de la pluie

Sous le joug de la pluie
pour les beaux jours
le printemps s'incline

Bien amicalement

jeanne a dit…

la pluie
je l'attendais
comme la terre
j'avais besoin de cette eau de ciel
elle lavait toutes les poussières
le sud respirait

lutine a dit…

"les souliers vernis" quelle belle image parmi tant d'autres comme "se dressent les colonnes pluie", un pur plaisir, il ne manque plus que les odeurs

maria-d a dit…

@ O ...

Le blé du ciel pour nourriture éternelle



@ camille ...

La pluie est un bienfait que des peuples réclament



@ colette ...

Pluie de mots pour adoucir les maux des larmes



@ arlettart ...

Une résurrection



@ Frederique ...

J’aime cette notion de sec et de mouillé… de vie et de mort, de vide et de plein, d’infiniment petit et d’infiniment grand… de noir et de blanc, de féminin et de masculin…

quant aux escargots laissons les vivre tranquillement et lentement sous leur coquille, ils sont en voie de disparition réhabilitons-les…



@ Patrick Lucas ...

Douceur des âmes lavées



@ jjd...

Une gerbe et un brin

une plume une griffe

pour que l’encre glisse

sur le papier la bouche ouverte

et l’œil peint d’un doux refrain



@ Neyde ...

Un abrazo fuerte amiga lejana

Qué las lluvias te envuelvan con un halo de dulzura



@ Yanis Petros …

Merci pour ce bel et délicat haïku ainsi que pour vos mots ici et ailleurs



@ jeanne ...


Ici on l’attend

ailleurs on la maudit

cette eau du ciel

sur la terre tombée



@ Lutine...

Les odeurs on les devines en fermant les yeux et comme disent les enfants "pense-le très fort"...

Gérard Méry a dit…

La pluie est un bienfait

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS a dit…

J'aime la pluie et ce poème, en Breton que je suis.
J'ai découvert ton blog grâce à Arlettart.
C'est une très belle découverte.
J'aimerai, un des ces jours, t'emprunter un texte pour le présenter sur mon blog, si cela te convient.
Amicalement.

Roger