dimanche 7 octobre 2012

Là-bas







               Peux-tu aller           là-bas 
               sur l’autre rive 
               prendre le sentier des pierres

                                 marche folle 
               ardente et poussiéreuse 
               brûlure du verbe
                             et ronces grises 

               suivre le sentier
                            au bout des dunes 
               lettres fines          tracées 
               entre les vagues 
               lumière des îles 
               grand mystère des jours 
                                        noyés 





(Encre : maria-d)

14 commentaires:

François a dit…

"Il me fait venir là et, regardez, il y a un homme qu'on dirait en bronze, tenant à la main un cordeau de lin et une canne à mesurer, un homme debout à la porte."

Ézéchiel 40:3

arlettart a dit…

Oser aller si loin .. l'autre rive est un mystère

maria-d a dit…

@ François...

"Cet homme me dit: Fils de l'homme, regarde de tes yeux, et écoute de tes oreilles! Applique ton attention à toutes les choses que je te montrerai, car tu as été amené ici afin que je te les montre. Fais connaître à la maison d'Israël tout ce que tu verras. "


@ arlettart...

et gardons ce mystère, il nous gardera...

Patrick Lucas a dit…

une écriture et une encre
comme une fascination
c'est très beau et j'aime beaucoup
Merci Maria

Anonyme A a dit…

tout là-bas, j'aperçois une île qui illumine mes pensées

jeanne a dit…

aller là bas est prendre un risque ?
mais la lumière des îles
m'attire et si je me noie ..................

Frederique a dit…

Lààààà-baaaas, une invite à rejoindre le bonheur, la lumière, en dépit des ronces et des pierres.

Pierre a dit…

En vagues de lumière fine,
sur le sentier des jours,
ardente,tu traces les îles
aux rives de mystère.

maria-d a dit…

@ Patrick Lucas...

Quelque chose de fantasmagorique !!! alors, cela me plait
Merci pour vos mots encourageants



@ A ...

Puisses-tu l’atteindre et la garder serrée dans ton cœur



@ jeanne...

Le risque est à prendre, sans risques la vie n’est pas grand-chose … ;-)



@ Frederique ...

Les pierres sont parfois de douces caresses et les ronces de tendres griffures … ;-)



@ Pierre ...

Heureuse de vous voir par ici cher Pierre …
une ligne, une trace un parfum de mystère

Anonyme a dit…

Là-bas, cela pourrait être ici
où je suis venu en silence
depuis... je ne sais plus quand
ma mémoire me joue de ces tours !
mais,
je sais retrouver le chemin
il n'est pas si difficile
oui : je suis fasciné par la musique de vos mots
ici, leur beauté rends léger

enniop

Maïté/Aliénor a dit…

heureusement il y a quelque chemin de lumière dans vos mots et c'est beau.

maria-d a dit…

@ enniop …

merci donc pour vos visites silencieuses et vos mots d’enthousiasme…
ce chemin, quel est-il ?



@ Maïté...

Ils sont là les chemins de lumières, toujours là et présents, sachons les découvrir, les fouler sans les piétiner…
Amitié Maïté

Anonyme a dit…

"ce chemin, quel est-il ?"

il est passé par ici :
http://jepeinslepassage.lenep.com/jepeinslepassage/


enniop

jjd a dit…

ALIBI
ailleurs ici là-bas
IBILA
le scribe ibis
ETC