vendredi 16 novembre 2012

Dire







               Dire
               et retenir
               l’arc en bordure du ciel
               champ d’herbe
               eau de l’étang         libellules
               et papillons sont en conciliabule
               le ciel se mire à l’heure du couchant
               entre les feuilles
               derrière la porte
               le jour descend





(Peinture : Migration de couleur / Yahne le Toumelin)

5 commentaires:

François a dit…

Dire et retenir cet arc
qui nous mène de la terre vers l'autre monde.

Gérard a dit…

Mais oui tu reviendras comme une libellule

jeanne a dit…

retenir le jour
mais la nuit sera douce
pas peur

sido a dit…

Dire et par le mot faire jaillir la vie des choses, ou en créer l'illusion,
Nommer et donner existence à l'imperceptible, lui ouvrir la porte de la lumière avant que la nuit ne s'en empare

arlettart a dit…

Tissages et brindilles
ocre en aventure
posés là
comme la plume que le vent éparpille