lundi 12 novembre 2012

J'écris






Aujourd’hui, j’écris. J’écris la voix qui hante ma boîte crânienne. J’écris le lait du poème. Mystère des heures creuses, des yeux d’aveugles et des nuits au Sérail. Marche de la brume dans son silence lacté.

J’écris la solitude de la langue, du mot et la phrase en exergue. Racines diluviennes et naissance du verbe, fruit de l’histoire dans le jardin des mots. L’encre est un nectar qui se boit dans la marge.







(Peinture : Fracture / maria-d)

9 commentaires:

brigitte celerier a dit…

et je bois

Laura- Solange a dit…

C'est dit et bien dit...je signerais bien (en tout petit) au bas de la page!

François a dit…

Vous écrivez et je vous lis
encre de vos mots pour mes yeux et ma bouche.
Vous écrivez et je bois et je mange.
merci

jeanne a dit…

comme ton dessin maria
tes mots me plaisent
ils percent la solitude

dangrek a dit…

Magnifique, votre dernière phrase !
À votre santé Maria
à bientôt

J... a dit…

Ecrire, écrire
tu le fais si bien
et le dessine sibeau
http://lechristauxcoquelicots.blogspot.fr/

♥♥♥

Frederique a dit…

Ecrire, quand on le peut, vous délivre de la parole, et la dessiner, cette parole, c'est répandre un peu de son lait, de sa sève, humecter nos stérilités,féconder nos silences.

maria-d a dit…

Merci , merci, à vous tous ici venus déposer vos mots, votre marque... ... je vais m'absenter quelques temps... ... ... je vais fermer la porte, mais sans vous oublier... je vous aime.

"Des fois je ferme les portes, je coupe le téléphone, je coupe ma voix, je ne veux plus rien.
Je peux dire ce que je veux, je ne trouverai jamais pourquoi on écrit et comment on n'écrit pas."
Marguerite Duras / Ecrire ... p.21


A bientôt

jeandler a dit…

J'écris donc je vis.