samedi 10 novembre 2012

pour Arlette et les autres


           " L'adieu " ... Apollinaire





Léo Ferré
  et Joan Pau Verdier que j'ai tant écouté dans les années 70





4 commentaires:

arlettart a dit…

Trop beau Chère Maria, ne savais pas que ces mots étaient en musique et troublée aussi de voir cette campagne et la grande maison qui ressemble tant à "ma campagne " où je m'ennuie si fort
Pluie sur Toulon en retour
Merci

Estourelle a dit…

Merci

jeanne a dit…

on s'attend
quelque part
oui

Neo a dit…

en route pour l'éternité
hors du temps
on se retrouvera